Mardi/Dienstag 20 novembre 20h

MANU GALURE  Tour de France à pied et en chansons 

C’est une idée un peu folle. Deux ans de tournée sur les chemins, au tempo des chaussures, pour aller chanter partout et n’importe où ses chansons. Du 22 septembre 2017 au 22 septembre 2019, Manu Galure part son piano sur le dos et son chapiteau à la main, pour un tour de France. Il jouera dans des salles de spectacles, bien sûr, mais aussi dans des écoles, des mairies, des bistrots de village, des granges, des églises et des prisons, et sous les toits des gens qui voudront bien l’abriter pour une nuit.
Parce qu’il est d’Occitanie, on dira troubadour. A la rencontre des gens, près de chez eux, et parfois même à l’intérieur de chez eux, il inventera chaque jour un spectacle, au hasard des rencontres et du chemin. Il partira de chez lui, Toulouse, et y reviendra, heureux comme un Ulysse, après une odyssée de deux ans. Il y aura peu d’excuses pour ne pas venir le voir, puisqu’il passera forcément dans votre coin. Et peut-être même chez vous, qui sait. Car bien entendu, pour que cette aventure se réalise, Manu Galure aura besoin de l’aide d’hôtes généreux pour accueillir ses chansons. Auteur, compositeur et interprète : Manu Galure donne du sens à ses trois métiers. Il écrit des histoires lourdes de sens d’une plume légère. Il fait sonner les mots à la gloire d’une imagination généreuse qui ouvre les portes du rêve à l’auditeur. Fabuliste et conteur, il replace ses craintes et colères du monde tel qu’il est dans un monde tel qu’il le voit et le partage. Ses textes portent le sceau d’une exigence littéraire assumée et trouvent leur place au creux d’une musique inventive qui fait entendre le chaos du siècle. Il y en a pour la tête et les jambes ! La scène est son domaine : il bouscule les codes pour faire voir et entendre les personnages de son magic circus. Il martèle son piano pour quelques pièces furibardes autant qu’il susurre quelques confidences. C’est du grand art.

Neun Jahreszeiten auf den Straßen durch Felder und Städte, Strände und Berge, Sonne und Regen, mit nur Liedern und ein Paar Schuhe als Gepäck. Im ersten Jahr legte er mehr als 4500 Kilometer zurück, gab fast 150 Konzerte und traf Tausende von Menschen. In diesem zweiten Jahr kann er zu dir nach Hause kommen, also zögere nicht, ihm die Hand zu schütteln und seine Geschichten zu hören. Auf der Bühne, mit den Klavieren, die er auf der Straße findet, singt er die letzten Texte, die er geschrieben hat, erzählt er seine Spaziergänge, es macht Spaß und berührt: ein Troubadour, der durch die Tür des Hauses hereinkommt und sich für einen Abend wie zu Hause einrichtet.